Des jardins supports de sensations

Des jardins supports de sensations

Pourquoi souligner ici cette dimension, qui peut sembler aller de soi ? D’abord parce que tous les témoignages des personnes qui aiment fréquenter la nature (jardins, campagnes, forêts, etc.) concordent sur cet aspect essentiel : l’ouverture sensorielle à cet environnement ce qui nous apaise, nous stimule, nous intéresse… Les chants d’oiseaux pour l’un, les paysages boisés pour l’autre, les odeurs pour un troisième, ou tout cela ensemble.

Ensuite parce que ce besoin se fait encore plus sentir dans certaines situations particulières : par exemple dans des moments de la vie (hospitalisation, maladie…) où notre corps et nos sens éprouvent plus de douleurs et de tensions que de plaisirs et d’apaisements ; dans des états, qu’ils soient liés à un âge, une période, une maladie, où c’est surtout par son corps sentant et ressentant que l’être se nourrit, se sent vivant, communique…

On attendra donc tout particulièrement d’un jardin thérapeutique qu’il soit support de nombreuses sensations – sans présumer des différents chemins où elles mèneront, des plus rêveurs aux plus sportifs… Qu’il offre, par ses aménagements, ses dispositifs, sa vie animale et végétale, etc., des éléments aptes à stimuler chaque sens.

Cette richesse des stimuli sensoriels est de surcroît indispensable pour de nombreuses formes d’hortithérapie – certaines sont même centrées sur le sensoriel et les sensations, autour du toucher de différentes matières végétales et minérales ; des odeurs des plantes familières ; des couleurs et formes des fleurs ; du goût d’une aromatique ; du bruit de l’eau ou des chants d’oiseaux…

Du beau et de l’utile

Précisons également un point de vigilance essentiel : que l’utile, que le jardin thérapeutique, ne se fasse pas aux dépens du beau. Perceptions et sensations, au jardin, avant tout : celles de la beauté du jardin. Qui est souvent sacrifiée sur l’autel de l’utilitaire. Il existe des jardins thérapeutiques qui… ne sont plus des jardins à force de se résumer à quelques bacs de culture surélevés et à quelques éléments de rééducation posés sur des sols artificiels ou dénudés…

Percevoir, c’est être perçu

Les milieux naturels et les jardins sont peuplés d’êtres vivants, animaux et végétaux : nous ne sommes pas les seuls à y vivre et à y sentir. Les échanges sensoriels y sont donc nombreux : voir et entendre des animaux, c’est presque toujours également être vu et entendu par eux ; toucher une plante ou un animal, c’est aussi être touché par elle ou par lui ; sentir un parfum, c’est toujours être pénétré par lui ; etc. Certaines personnes ne sont pas du tout sensibles à cette dimension, d’autres au contraire la ressentent très fortement – au point qu’un massif trop odorant peut éloigner tel usager, tandis qu’un autre voudra absolument mettre (ou ne pas mettre) des gants pour jardiner… Moins nous y sommes personnellement sensibles, plus il nous faudra être vigilants pour ne pas négliger ces phénomènes importants.

Dans certains cas (on le remarque souvent durant certaines maladies où les fonctions cognitives sont touchées), les dimensions sensorielle et émotionnelle s’accroissent encore plus. D’où des sensibilités très puissantes aux phénomènes décrits à l’instant. Profitons-en pour justement cultiver ce que permet cette sensibilité et mettre en avant les richesses émotionnelles qu’elle ouvre…


Sommaire de la sous-rubrique « Grands principes et grandes dimensions » :

  1. Introduction
  2. Des jardins supports d’autonomie
  3. Des jardins de liberté et de sécurité
  4. Des jardins accessibles (accessibilité)
  5. Des jardins pour l’intimité et/ou la sociabilité
  6. Des jardins de bien-être et de confort
  7. Des jardins supports de sensations
  8. Des jardins supports de rêverie(s)
  9. Des jardins supports d’activités
  10. Des jardins supports de créativité
  11. Des jardins supports d’échanges
  12. Des jardins supports de prendre-soin
  13. Des jardins surprenants et familiers
  14. Des jardins participatifs
  15. Des jardins sains et durables
  16. Des jardins naturels (permaculture, ecojardinage)

jardin sensoriel - sensations - melitaea_selene

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *