Des jardins supports d’ activités

Des jardins supports d’ activités

En action…

Il n’est pas nécessaire de travailler dans des lieux de prendre-soin pour constater qu’il y a des humains qui ont besoin d’être beaucoup en action, qui aiment être très occupés : cette nécessité se trouve chez de nombreuses personnes, à tous les âges, avec ou sans maladie ou trouble particulier et quels que soient les mots employés – tel enfant qui « ne tient pas en place », tel adulte « hyperactif », tel malade « qui ne s’arrête jamais »…

Les jardins thérapeutiques doivent pouvoir répondre à ce besoin.

Surtout que si certaines personnes peuvent, quand elles n’ont pas le choix, tolérer le désœuvrement ou l’ennui, d’autres ne le peuvent pas (notamment à cause de certaines maladies) : si elles ne sont pas occupées, si elles ne sont pas en action, elles risquent de plonger dans des états violents d’anxiété ou d’angoisse, de voir leurs symptômes s’aggraver, d’éprouver des troubles psychiques importants, de se mettre à faire des choses dangereuses ou gênantes pour les autres, etc.

L’intérêt des jardins est précisément d’offrir un espace à la mesure de ces besoins et de cette énergie, qui tournent en rond ou se heurtent aux murs à l’intérieur des bâtiments.

On trouvera donc cette vocation dès la conception de ces jardins, qui doivent, par exemple et selon les cas : permettre à des personnes ayant besoin de marcher beaucoup de pouvoir le faire sans se perdre et sans avoir le sentiment de tourner en rond ; posséder des dispositifs destinés à aider des personnes à faire certains exercices ; comprendre des éléments permettant de jouer avec son corps, avec les autres, avec la nature ; être conçu de façon que l’entretien du jardin soit le plus possible réalisable par ses usagers ; favoriser des activités d’observation ou d’exploration de la nature, et/ou des activités avec des animaux ; posséder des espaces plus spécialisés (aire de jeux, aire de sport, potager partagé, etc.)…

Sans compter, évidemment, tous les éléments supports d’activités thérapeutiques.

 


Sommaire de la sous-rubrique « Grands principes et grandes dimensions » :

  1. Introduction
  2. Des jardins supports d’autonomie
  3. Des jardins de liberté et de sécurité
  4. Des jardins accessibles (accessibilité)
  5. Des jardins pour l’intimité et/ou la sociabilité
  6. Des jardins de bien-être et de confort
  7. Des jardins supports de sensations
  8. Des jardins supports de rêverie(s)
  9. Des jardins supports d’activités
  10. Des jardins supports de créativité
  11. Des jardins supports d’échanges
  12. Des jardins supports de prendre-soin
  13. Des jardins surprenants et familiers
  14. Des jardins participatifs
  15. Des jardins sains et durables
  16. Des jardins naturels (permaculture, ecojardinage)

 

activités - img

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *