Il n’y a pas de jardin idéal

Il n’y a pas de jardin idéal !

Ce qui frappe surtout, à voir les jardins thérapeutiques, c’est leur diversité. Elle nous permet de rester très imaginatifs et très souples (il n’existe pas de jardin thérapeutique-type, de jardin thérapeutique-modèle, de jardin thérapeutique-recette).

Elle nous permet aussi de renoncer à certains fantasmes de jardin parfait. Aucun jardin n’est idéal, remplit tous les usages, a la taille impeccable, l’emplacement juste, aucun défaut ! Le juste jardin thérapeutique dépendra d’un équilibre, jamais reproductible, entre l’emplacement, les contraintes, les moyens, le(s) public(s), les ambitions (et désillusions) des concepteurs et usagers, leur énergie et leur fatigue, etc.

pas de jardin idéal - img1Le but sera de tenir suffisamment compte des contraintes (de lieu, de temps, d’argent…) et des objectifs, en lien avec les spécificités des usagers, pour dessiner peu à peu le meilleur jardin possible, offrant le plus de possibilités d’activités et de plaisirs, le plus de bien-être et de sens, au plus grand nombre.

Autant dire qu’il vaut mieux renoncer très vite à tenter de plaquer LE jardin thérapeutique dont on rêve dans un lieu, à un moment, sur des personnes, qui ne le permettent pas. Il faudra se méfier également – nous en parlons notamment ici – des jardins thérapeutiques préconçus, « prêts à l’emploi », qui tombent soudain là sans ajustement.

 

Autre leçon, de modestie, pour se dire aussi qu’il vaut mieux, même si c’est parfois moins valorisant, moins brillant en termes d’image(s), moins exploitable d’un point de vue publicitaire ou politique :
•    un petit jardin très fréquenté et utilisé qu’un grand jardin abandonné ;
•    un jardin de bric et de broc, mais vivant et reflet de la diversité de ceux qui le cultivent, qu’un élégant jardin bien paysagé et vécu comme une vitrine ;
•    un jardin plein d’erreurs commises par ses usagers qu’un jardin parfait réalisé par un professionnel extérieur seul.

Cette dernière affirmation peut paraître étrange. Nous en parlons plus précisément dans la rubrique consacrée à la démarche participative.

Retour à la rubrique Le jardin thérapeutique

Retour à la sous-rubrique Panorama des jardins thérapeutiques…

Il n’y a pas de jardin idéal – img

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *