Des jardins supports d’autonomie

Des jardins supports d’autonomie

Des personnes qui ont des troubles qui limitent parfois, souvent, leur autonomie psychique…

Des lieux collectifs (les lieux de prendre-soin) qui fonctionnent selon des règles et des contraintes qui parfois, souvent, privent aussi les personnes accueillies d’une partie de leur pouvoir de décision…

Autant d’éléments qui rendent cette dimension essentielle : il faut tenter de faire de tout ce que le jardin thérapeutique va favoriser comme pratiques et activités autant de supports pour que les personnes puissent faire des choix, prendre des décisions, exercer du pouvoir, prendre (autant que faire se peut) le contrôle, aller sans empêchement vers ce qui les attire, etc.

Depuis la démarche même de conception jusqu’aux pratiques d’entretien et aux activités, en passant par le quotidien de la fréquentation du jardin (où rêver ce jour là ? ; seul ou avec d’autres ? ; etc.), tout est ici utilisable pour multiplier les occasions de faire des choix, d’être maître de sa journée, etc.

Y compris quand cela porte sur des choses modestes (le choix d’une plantation ; d’une manière de cultiver ; d’un ombrage ; d’un chemin…) : l’important, ce qui nourrit l’estime de soi et la confiance en soi, est de pouvoir faire usage de son autonomie sur des aspects ou des choses qui nous tiennent à cœur.

Une double autonomie, une co-autonomie (du jardinier et du jardin)

Précisons que l’autonomie sur laquelle veiller, à promouvoir et vivifier, n’est pas que celle des usagers du jardin (jardiniers ou non) : c’est également celle du jardin lui-même. Son autonomie – ce que Gilles Clément appelle son « génie naturel » : sa capacité à s’équilibrer, à prendre soin de lui-même, etc. Voir à ce sujet la page Des jardins naturels.

 


Sommaire de la sous-rubrique « Grands principes et grandes dimensions » :

  1. Introduction
  2. Des jardins supports d’autonomie
  3. Des jardins de liberté et de sécurité
  4. Des jardins accessibles (accessibilité)
  5. Des jardins pour l’intimité et la sociabilité
  6. Des jardins de bien-être et de confort
  7. Des jardins supports de sensations
  8. Des jardins supports de rêverie(s)
  9. Des jardins supports d’activités
  10. Des jardins supports de créativité
  11. Des jardins supports d’échanges
  12. Des jardins supports de prendre-soin
  13. Des jardins surprenants et familiers
  14. Des jardins participatifs
  15. Des jardins sains et durables
  16. Des jardins naturels (permaculture, ecojardinage)

 

jardin thérapeutique pour l'autonomie _ sphinx du tabac _

Y compris quand cela porte sur des choses modestes (le choix d’une plantation ; d’une manière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *