Le livre de bord du jardin

Le livre de bord du jardin :

Et si le jardin, comme toute aventure et tout navire, avait son « livre de bord » ? Ou son « carnet de voyage », puisque un jardin est aussi un voyage ?

 

livre de bord - img 1
Carnet de voyage de Delacroix

De très nombreux aspects intéressants (surtout si les notes écrites peuvent être accompagnées d’illustrations) :

– permet aux personnes qui créent, conduisent, le jardin, d’en inscrire les étapes, de se donner à eux-mêmes et aux autres un support écrit, chronologique.

– permet aux personnes qui découvrent le jardin d’en lire un peu l’histoire, de voir quelles ont été les moments importants, etc.

– sert à la transmission d’informations essentielles concernant ce qui a été fait dans le jardin, avec les jardiniers, etc. (Informations essentielles entre usagers, jardiniers, etc., comme entre ceux qui conduisent le jardin et ceux qui seulement le voient rapidement « de l’extérieur ».)

garde ainsi en mémoire des éléments qui peuvent facilement être oubliés d’une saison à l’autre (qu’on a semé à la volée telle plante dans tel endroit ; qu’à tel autre endroit, à ne pas déranger donc, des bulbes permettent à ces fleurs de revenir chaque printemps ou chaque automne ; etc.).

–  garde aussi trace de tout ce qui concerne les animaux qui habitent, passent, vivent dans le jardin, qu’ils soient domestiques ou non. (La dimension « naturaliste » dépend aussi beaucoup des activités qui lui sont liées : elle peut nécessiter un carnet à part entière, avec les animaux, les végétaux, du jardin, quand leur observation et leur recensement est une activité phare du jardin thérapeutique.)

livre de bord - img 2
Livre de bord d’un navigateur, vers 1800.

– permet de garder également trace de tous les événements que le jardin à accueillis (repas, rencontres, fêtes, événements artistiques, etc.).

– constitue aussi, avec une partie spécifique, un livre de souhaits : on peut y inscrire les projets, les souhaits, les travaux à réaliser pour une autre saison, pour une autre année.

– peut être support à une activité à part entière, notamment pour les heures ou les jours où le temps ne permet pas d’aller au jardin. Activité d’un petit groupe autour de ce qui mérite d’être écrit et illustré là.

Liste non limitative, évidemment. A chaque équipe de créer le livre de bord qui lui conviendra le mieux en fonction des attentes et de ses principaux objectifs.

Retour à la page : Informer, communiquer…

Voir aussi :

Informer – communiquer : quelques recommandations

Un jardin hospitalier (et accueillant)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *