Le jardin thérapeutique au service de la citoyenneté et de l’autonomie de ses usagers

Citoyenneté et autonomie – le jardin thérapeutique au service de la citoyenneté
et de l’autonomie de ses usagers :

Répétons-le : le but est de faire de ces étapes de conception et de construction du jardin l’occasion de véritables activités (psychiques, sociales, physiques…) collectives.

Tenter de profiter de cette occasion qu’est la création d’un jardin thérapeutique pour réaliser une forme de création collective dépasse évidemment le seul aspect jardin pour ouvrir le champ à la concrétisation de tout ce qui favorise la citoyenneté réelle des usagers de l’établissement.

citoyenneté et autonomie - img
Citoyenneté réelle : pouvoir participer au fonctionnement de la microsociété qu’est l’établissement de prendre-soin dans lequel on passe ou on réside.

Le « chez soi »

Encore plus indispensable en effet quand on y réside que quand on ne fait qu’y passer. Choisir, décider, modifier son milieu, participer à la vie de la collectivité dont on est membre, être sollicité et entendu dans ses opinions et sentiments, etc., sont des déterminants essentiels de la santé et de la qualité de vie. Pour tous les humains, et encore plus fortement pour ceux qu’une maladie ou une déficience prive justement d’une part de pouvoir sur leur corps ou leur esprit.


Les autres pages de la sous-rubrique Une démarche participative :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *