Le jardin de plantes médicinales

Le jardin de plantes médicinales, ou jardin de simples, a pour origine l’herbularius (ou l’hortus medicus) des cloîtres du Moyen Âge.

Certains hôpitaux d’autrefois cultivaient, sur place, une partie de ces plantes officinales : du jardin à l’apothicairerie, il n’y avait que quelques pas…

Il y a quelques années, pour permettre aux visiteurs de retrouver quelques-unes des plantes cultivées pour leurs vertus curatives dans ces hôpitaux de jadis, le Musée de l’AP-HP (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris) avait aménagé, dans la cour de l’hôtel particulier qu’il occupait alors dans le 5e arrondissement de Paris, un beau jardin de plantes médicinales…

Mais l’AP-HP a vendu le lieu, et le jardin a disparu. Ont également disparu les articles consacrés à ce jardin sur le site du Musée ainsi que la brochure qui expliquait aux visiteurs les principes et la composition du jardin – qui empruntait aux symbolismes philosophiques et théologiques des différents types de jardins médiévaux.

Nous les proposons donc ici. En précisant bien : qu’un tel jardin de plantes médicinales est un exemple (1), et ne contient pas toutes les plantes à usage médicinal ; que l’expression « à utiliser avec prudence » signifie bien « avec grande prudence »…

Principes :
La prédominance du chiffre 4 et de ses multiples :

Chiffre de la perfection divine au Moyen Age, il se rattache, dès l’Antiquité, aux éléments qui composent l’univers : l’eau, la terre, l’air et le feu. Dans la Grèce antique, Hippocrate chercha à montrer que ces éléments pouvaient avoir une influence sur l’équilibre des humeurs et donc sur la santé, principe encore retenu au Moyen Age.

Quatre allées formant une croix :

Symboles des quatre fleuves du paradis, elles représentent également pour les auteurs chrétiens du Moyen Age quatre vertus : la justice, la prudence, la tempérance et la force.

Deux diagonales :

Représentation de l’homme, au centre du carré.

Le rond central :

Point de réunion de la croix et des diagonales, il symbolise la fontaine de vie vers laquelle allaient les pensées des moines, premiers médecins d’Europe.

Plan du jardin de plantes médicinales et de ses massifs :
Massifs :

1, 2 : Plantes pour fièvres et refroidissements
3 : Plantes sédatives
4, 5 : Plantes vulnéraires
6 : Plantes à utiliser avec prudence
7 à 10 : Plantes pour les maux de ventre
11, 12 : Plantes pour les maux des femmes

Détails des plantations

[Nom commun – Nom botanique – Vertus médicinales – Parties utilisées]

(Un lexique des termes utilisés se trouve en bas de page)

Les plantes pour fièvres et refroidissements

MASSIF N°1
1. Petite centaurée – Centaurium erythraea – apéritive, fébrifuge – sommité fleurie
2. Chardon béni – Cnicus benedictus – antiseptique, fébrifuge, tonique, diurétique, cicatrisant – sommité fleurie, feuille, tige écorcée
3. Réglisse – Glycyrrhiza glabra – expectorante, pectorale, rafraîchissante, anti-inflammatoire – racine
4. Buglosse – Anchusa officinalis – béchique, émolliente, sudorifique – feuille, fleur
5. Bourrache – Borago officinalis – adoucissante, dépurative, sudorifique, béchique – sommité fleurie, graine (huile)
6. Angélique – Angelica arcangelica – antiseptique, apéritive, sudorifique, tonique, antispasmodique – feuille, fruit, souche radicante, pétiole
7. Reine des près – Filipendula ulmaria – antispasmodique, diurétique, sudorifique, tonique, antirhumatismal – sommités fleuries, feuilles, racine

MASSIF N°2
8. Violette – Viola odorata – expectorante, béchique, sédative, sudorifique – fleur, racine
9. Hysope – Hyssopus officinalis – antispasmodique, béchique, expectorante, anti-microbien, apéritive, stimulante
10. Lierre terrestre – Glechoma hederacea – pectoral, tonique, vulnéraire, antiscorbutique – tige fleurie

Les plantes sédatives

MASSIF N°3
11. Pivoine officinale – Paeonia officinalis – antispasmodique, sédatif léger (graines toxiques) – racine, fleurs
12. Pavot – Papaver orientale – sédatif, analgésique – capsule
13. Valériane – Valeriana officinalis – antispasmodique, hypnotique, s&dative (excitation, insomnie, palpitations nerveuses) – rhizome
14. Lotier corniculé – Lotus corniculatus – antispasmodique, sédatif (insomnie, palpitations) – fleur
15. Cataire, menthe des chats – Nepeta cataria – antispasmodique – feuille
16. Cynoglosse – Cynoglossum officinale – calmante (sédatif de la toux), émolliente – racine, écorce de racine, feuille

Les plantes vulnéraires (pouvoir cicatrisant, désinfectant, « font évoluer favorablement » les plaies)

MASSIF N°4
17. Grande consoude – Symphytum officinale – astringente, cicatrisante, émolliente – racine
18. Achillée millefeuille – Achillea millefolium — antiseptique, astringente, cicatrisante, hémostatique, vulnéraire – sommité fleurie
19. Millepertuis perforé – Hypericum perforatum – antiseptique, astringent, cicatrisant, sédatif, vulnéraire – sommité fleurie
20. Bétoine – Stachys officinalis – astringente, vulnéraire – feuille, racine
21. Ache — Apium graveolens – fébrifuge, résolutive – racine, fruit, partie aérienne
22. Arnica – Arnica montana – astringent, cicatrisant, vulnéraire, anti-inflammatoire, analgésique – capitule (fleur)

MASSIF N°5
23. Plantain lancéolé – Plantago lanceolata – astringent, cicatrisant, résolutif, anti-inflammatoire – feuille, suc, plante entière
24. Benoîte – Geum urbanum – astringente, fébrifuge, vulnéraire, régulateur du rythme cardiaque – partie souterraine, feuille
25. Pimprenelle – Sanguisorba minor – astringente, hémostatique, vulnéraire – plante entière

Les plantes à utiliser avec prudence

MASSIF N°6
26. Belladone – Atropa belladona – antispasmodique, agit sur le système nerveux central (toxique) – feuille, racine
27. Jusquiane noire – Hyosciamus niger – agit sur le système nerveux central (toxique) – racine, feuille
28. Ellebore noire – Helleborus niger – cardiotonique à petite dose (toxique) – feuille
29. Aconite – Aconitum napellus – sédatif cardio-respiratoire, analgésique (toxique) – racine
30. Digitale jaune – Digitalis lutea – cardiotonique (toxique) – feuille
31. Colchique – Colchicum autumnale – analgésique, antigoutteux (toxique) – graine
32. Muguet – Convallaria majalis – cardiotonique (toxique) – plante fleurie
[Pervenche de Madagascar – Catharantus roseus G. Don. – vermifuge, purgatif, désinfectant – racine, feuilles (principes actifs utilisés dans la fabrication de médicaments anti-cancéreux)

Les plantes pour les maux de ventre

MASSIF N°7
33. Sarriette vivace – Satureja montana – antiseptique, antispasmodique, carminative, stimulante, stomachique – sommité fleurie
34. Marjolaine – Origanum majorana – antalgique, antiseptique, antispasmodique, digestive – feuille, sommité fleurie, essence
35. Cerfeuil – Anthriscus cerefolium – antiseptique, apéritif, cholérétique, dépuratif, diurétique – feuille

MASSIF N°8
36. Potentielle argentée – Potentilla argentea – antispasmodique, astringente, stomachique – rhizome
37. Bardane – Arctium lappa – antidiabétique, antidiarrhéique, antiseptioque, cholérétique, dépurative, diurétique, hypoglycémiante – racine, feuille
38. Renouée bistorte – Polygonum bistorta – tonique (antidiarrhéique), contre les hémorroïdes – rhizome
39. Aigremoine – Agrimonia eupatoria – astringente, diurétique, antidiarrhéique – sommité fleurie, feuille
40. Salicaire – Lythrum salicaria – astringente (coliques et diarrhées), tonique – tige feuillée, sommité fleurie
41. Alchémille – Alchemilla xanthochlora – astringent, diurétique, dépuratif – feuille, partie aérienne

MASSIF N°9
42. Enule campane – Inula helenium – antispasmodique, cholérétique, sédative, vermifuge – racine
43. Balsamite (baume-coq) – Tanacetum balsamita – antispasmodique, carminative, diurétique, vermifuge, stomachique – sommité fleurie
44. Chicorée – Cichorium intybus – apéritive, cholagogue, cholérétique, dépurative – racine, feuille
45. Absinthe – Artemisia absinthium – antiseptique, digestive, vermifuge – feuille, sommité fleurie
46. Aurone – Artemisia abrotanum – stimulante, vermifuge, stomachique – feuille, sommité fleurie

MASSIF N°10
47. Mercuriale vivace – Mercurialis perennis – toxique, laxative, diurétique, pyrgative – partie aérienne
48. Mauve musquée – Malva moschata – laxative, émolliente – feuille, fleur, plante entière
49. Grande mauve – Malva sylvestris – laxative – feuille, fleur
50. Guimauve – Althea officinalis – adoucissante, béchique, émolliente – fleur, racine, feuille
51. Eglantier (cynorrhodon) – Rosa canina – antiscorbutique, astringent, diurétique, laxatif – fruit, fleur, feuille, racine
52. Rhubarbe — Rheum rhabarbarum – apéritive, laxative, tonique, vermifuge – pétiole des feuilles

Les plantes pour les maux des femmes

MASSIF N°11
53. Safran – Crocus sativa – emménagogue, sédatif, antispasmodique – stigmates
54. Sauge – Salvia officinalis – antiseptique, antispasmodique, vertus oestrogènes, emménagogue – sommité fleurie, fleur
55. Souci – Calendula officinalis – antiseptique, antispasmodique, emménagogue – feuille, fleur
56. Camomille – Chamaemelum nobile var. flore pleno – antispasmodique, antalgique, emménagogue – fleur

MASSIF N°12
57. Rue – Ruta graveolens – toxique, abortive, emménagogue – plante fleurie
58. Genévrier sabine – Juniperus sabina tamariscifolia – abortive, emménagogue – ramuscules
59. Mélisse – Melissa officinalis – emménagogue, sédative – tige, feuille, sommité fleurie
60. Armoise – Artemisia vulgaris – emménagogue, antispasmodique — feuille, sommité fleurie
61. Aristoloche – Aristolochia clematitis – emménagogue, active l’accouchement – rhizome, partie aérienne

Autres :

BORDURES
62. Buis – Buxus seofervirens – sudorifique, fébrifuge, cholagogue, dépuratif – feuille, écorce de racine
62. Santoline argentée – Santolina chamaecyparissus – vermifuge, emménagogue, antispasmodique, stimulant digestif – sommité fleurie

CORBEILLE CENTRALE
64. Lavande – Lavandula angustifolia – antiseptique, antispasmodique, cicatrisante, insectiside, stimulante, sudorifique – sommité fleurie
65. Rose rouge de Provins – Rosa gallica officinalis – antidiarrhéique, antihémorragique, astringente, résolutive, tonique, vulnéraire – pétales, bouton floral

LEXIQUE

Antispasmodique : décontracte certains muscles douloureux en agissant sur l’influx nerveux qui commande le rythme de la contraction musculaire.

Apéritive : qui ouvre l’appétit.

Astringent : resserre et contracte les tissus, les capillaires, les orifices, et tend à diminuer les sécrétions des muqueuses. Les plantes astringentes sont souvent antihémorragiques et provoquent parfois la
constipation.

Béchique : calme la toux et les irritations du pharynx.

Cardiotonique : qui augmente la tonicité du muscle cardiaque.

Carminatif : favorise l’expulsion des gaz intestinaux. Les plantes carminatives sont souvent aromatiques et
stimulantes.

Cholagogue : se dit des substances qui facilitent l’évacuation de la bile.

Cholérétique : stimule la sécrétion de bile par le foie, favorisant ainsi la digestion des corps gras.

Dépuratif : qui favorise l’élimination des toxines (= diurétique).

Diurétique : achève le processus d’élimination en épurant le sang des toxines qu’il contient.

Emménagogue : facilite ou augmente le flux menstruel.

Émollient : exerce un effet apaisant sur la peau et sur les muqueuses lorsqu’elles sont enflammées.

Expectorant : favorise l’expulsion des sécrétions bronchiques et pharyngées.

Fébrifuge : combat la fièvre ou en prévient les accès.

Laxatif : purgatif.

Hémostatique : qui arrête l’hémorragie.

Pectoral : exerce une action bénéfique sur l’appareil respiratoire. Les plantes béchiques et les plantes expectorantes sont des pectorales.

Résolutif : produit la résolution des engorgements et des inflammations, ce qui fait revenir les tissus à leur état normal.

Sédatif : calment, analgésique, antalgique.

Stomachique : qui facilite la digestion gastrique.

Sudorifique : qui provoque la transpiration.

Vermifuge : expulse les vers de l’intestin.

Vulnéraire : contribue à la cicatrisation des plaies et à la guérison des contusions.

 

(1) Pour une liste complète des plantes médicinales de France, voir cet article de wikipedia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *